Qu'est-ce que la musicothérapie ?

La musicothérapie est l'utilisation de la musique dans une démarche de soins : elle apporte un mieux-être aux personnes ayant des difficultés de communication et son champ d'application est large : ses effets sont bénéfiques dans le traitement des troubles psychoaffectifs, des difficultés sociales et comportementales, des troubles sensoriels, physiques, neurologiques et psychiatriques.

On préconise aussi la musicothérapie vers d'autres domaines comme l'insertion sociale, le milieu médico-social, le milieu carcéral, la rééducation ( douleurs chroniques), les soins palliatifs, les maladies neurodégénératives, l'oncologie, l'anesthésie, l'ontologie et la néonatalogie.

La musicothérapie répond au projet thérapeutique de la structure dans laquelle elle intervient et son but principal est de faciliter l'expression et l'épanouissement de la personne qui souffre.

Il y a deux principales techniques que l'on peut proposer : la musicothérapie active et la musicothérapie réceptive.

La musicothérapie active vise à favoriser l'émergence de ses potentialités, à stimuler sa créativité, à faciliter l'expression personnelle, et la communication.

Dans ce cas, le musicothérapeute propose des temps d'improvisation, d'écoute, de dialogues instrumentaux ou vocaux, de silences, tout en mobilisant l' attention sur les paramètres du son.

En musicothérapie réceptive, on invite les personnes à écouter un programme de morceaux de musique préalablement choisis en fonction de la problématique de chacun et à faciliter ainsi l'expression de leur vécu émotionnel.

Dans les deux cas, la musicothérapie modifie les données perceptives, physiologiques et psychologiques du patient, pour aboutir à un mieux être.

Après un temps d'improvisation musicale ou d'écoute, la personne parle d'abord de la musique, et au fur et à mesure des séances, évoque ses difficultés, ce qui a un effet libérateur et thérapeutique.